Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Maison économique rime avec économies d'énergie !

Vous en avez assez de subir sans cesse des augmentations sur vos factures énergétiques. Vous êtes décidé à agir pour diminuer celles-ci ? Et bien, c'est une bonne décision ! Je vous invite à aller plus loin dans la lecture de cet article pour comprendre, apprendre et agir.

Dans les prochaines années, le pétrole augmentera régulièrement à cause de la demande importante des pays émergents, le gaz étant indexé sur les cours du pétrole augmentera aussi, l'électricité subira des hausses importantes à partir de 2013 et jusqu'en 2020 pour financer l'entretien urgent des centrales nucléaires et pour d'autres raisons, consultez le rapport du sénat de juillet 2012.

Pour vous donner du courage dans cette tâche, dites-vous que chaque € en moins pour la maison, est un € en plus pour vos vacances wink

 

Quelques infos sur la consommation d'énergie en France

Répartition des consommations d’énergie par secteurs d'activité

Le secteur du bâtiment est le plus grand consommateur d’énergie en France et même en Europe. Il représente 43 % de la consommation finale en France, avec le transport il est le premier secteur d’émissions de gaz à effets de serre sur notre territoire.

Répartition des consommations d'énergie en France

 

Répartition des dépenses énergétiques dans le logement d'un ménage moyen français

Dans ce graphique de consommation des bâtiments en France, vous pouvez constater que le chauffage représente l’essentiel de la consommation énergétique de ceux-ci. Dans une habitation moyenne, le chauffage de l'air ambiant représente 72% des consommations d’énergie, l’eau chaude sanitaire représente 11%, soit un total de 83 % pour l’ensemble des consommations de chauffage du foyer.

Dépenses énergétiques d'un ménage

 

Conseils importants pour réduire sa consommation d'énergie

Méfiez-vous du chant des sirènes !

Certains professionnels peu scrupuleux, souvent par démarchage téléphonique, vous proposeront de vous équiper immédiatement de pompes à chaleur, de plinthes électriques ou radiateurs super économes, et bien d'autres matériels de ce genre, en vous faisant miroiter des économies très importantes.

Sachez qu'en matière d'économies d'énergie, la seule solution concrète et d'abord de bien isoler sa maison, si votre habitation est une passoire énergétique, elle laissera s'échapper la chaleur produite par n'importe quel système de chauffage, il est donc très important de suivre la chronologie décrite ci-dessous dans le déroulement de vos travaux.

 

Avant de commencer les travaux, faire un état des lieux énergétiques de la maison

  • 1ere étape - Pour commencer, relevez sur vos factures toutes vos consommations d'énergie de l'année, électricité, gaz, fioul, bois, etc. Notez les ! Pour les convertir en kwh : 1 kmh électricité = 1 kwh, 10 l de fioul ou pétrole = 10 kwh, 1 m3 de Gaz de ville = 9,79 kwh, 1 stère bois = 1 500kwh Vous pourrez les inscrire sur un tableur et voir les économies d'énergie réalisées au fur et à mesure des résultats de vos travaux énergétiques terminés, voir mon exemple.

 

  • 2ème étape - Calculez la surface de votre maison, l'année de sa construction, votre moyen de chauffage et de production d'eau chaude, l'année d'installation de votre chaudière ou de vos radiateurs électriques. Examinez et notez : l'épaisseur et le type d'isolant dans vos combles, idem sur vos murs, vos fenêtres (simple, double-vitrage, double-vitrage renforcés). Le type de ventilation (simple flux, simple flux hygrométrique, double-flux) et son année d'installation, l'arrivée d'air frais (par grille sur les murs ou sur les fenêtres). Prenez des photos des façades de votre maison et notez l'orientation de celles-ci (nord, sud)

 

  • 3ème étape - Avec toutes ces données, consultez un expert des espaces Rénovation-info-service, leurs conseils sont gratuits et ils sauront vous renseigner sur l'état énergétique de votre habitation, vous donner une estimation des travaux à effectuer, des aides nationales et régionales auxquelles vous pourrez bénéficier. Il y a des agences sur tout le territoire, pour connaître l'espace Rénovation-info-service le plus proche de chez-vous ! Pour ne pas vous tromper, avant de commencer vos travaux, vous pouvez aussi investir dans les services d'un expert indépendant en énergies, ce sont des professionnels très compétents et vous aurez toutes les bonnes solutions en main (professionnels, matériaux) pour mener à bien vos travaux.

 

Avant, pendant et après les travaux énergétiques

Changer vos habitudes et, adoptez des comportements qui ne coûtent rien et vous feront faire des petites économies non négligeables, lisez cet article sur l'investissement à 0€ pour économiser de l'énergie !

 

Début des travaux

Comme vous avez pu le constater, avec le graphique de la répartition des dépenses énergétiques dans le logement d'un ménage français moyen, c'est le chauffage qui génère la plus grande dépense de votre maison (72%). C'est par là qu'il faut agir en premier lieu. L'impératif est de commencer :

  • par bien vérifier l'isolation
  • l'améliorer avec le plus grand soin car la puissance de votre système de chauffage et son prix dépendront entièrement de celle-ci et donc, vos futures consommations d'énergie aussi. La meilleure énergie est celle que l'on ne consomme pas !

 

 

L'isolation de la maison

En examinant le schéma ci-contre, on peut remarquer que dans une maison mal isolée, la plus grande quantité de chaleur s'échappe par la toiture et, il est donc judicieux de bien isoler cette partie, en posant une bonne épaisseur de 30 à 40 cm si c'est possible, exemple dans des combles non aménageables.

Inspirez-vous des normes de la RT 2012 où les maisons seront toutes BBC.

Isolation des combles avec matériel écologique

 

Dans le cas de combles aménageables, vous devez donc suivre la pente de la >toiture, n'hésitez pas à sacrifier un peu de volume en mettant une épaisseur de 20 à 25 cm, en mettant un isolant plus performant et ayant un déphasage plus important. Veillez à poser correctement cet isolant pour ne pas créer de ponts thermiques. Voyez par vous-mêmes sur les différents tableaux et explications sur les isolants. Après le toit, l'isolation des murs n'est pas à négliger car ils peuvent laisser s'échapper jusqu'à 25% de chaleur s'ils sont mal isolés, sachez que l'isolation par l'extérieur est la plus efficace, toutefois il n'est pas toujours possible de le faire pour des problèmes d'urbanisme ou de réglementation de certains lotissements, dans ce cas d'autres solutions intéressantes existent pour isoler correctement par l'intérieur et mener à bien votre projet. Les vitrages sont aussi importants, 13 à 15% de la chaleur peut s'échapper par un simple vitrage et il ne faut pas hésiter à s'équiper de double-vitrage à isolation renforcée, voire triple-vitrage ou double-fenêtrage pour les ouvertures situées côté nord de la maison, voir mon article et mon projet. Dans le cas où l'on doit refaire le sol de la maison, avant de créer la chape et de poser le carrelage, il est très intéressant de poser un isolant en polystyrène extrudé, ou suivant la nature du sol (terre battue) un autre isolant prévu à cet effet, car on peut perdre jusqu'à 7% de chaleur par le sol. Retrouvez toutes ces infos détaillées sur l'isolation et les travaux effectués dans ma maison des années 70.

 

 

La ventilation de la maison

Votre maison est correctement isolée, il faut penser à la ventiler, et à ce stade vous pouvez l'équiper d'une vmc double-flux, le principe est de récupérer les calories contenues dans l'air vicié extrait des pièces humides (cuisine, salle d'eau, salle de bain, WC) avant de l'éjecter à l'extérieur, et de transmettre ces calories à l'air neuf rentrant, avant de l’insuffler dans les pièces à vivre (chambres, séjour, bureau). Les double-flux récentes sur le marché ont des rendements pouvant atteindre 92%. Découvrez mon retour d'expérience !

 

 

L'isolation et la ventilation faites, vous pouvez penser à votre moyen de :

Production de chauffage.

Comparatif du coût des énergies, décembre 2015 (Le coût des énergie est exprimé en euros TTC par kWh en tenant compte du rendement d'appareils neufs produisant et émettant la chaleur. L'investissement et l'entretien - ramonage, contrat SAV - de ces appareils ne sont pas comptabilisés.)

Argus de l'énergie

Le tableau ci-dessus vous montre le prix du kwh en fonction du combustible, le bois est évidemment très rentable ! En ce mois de décembre 2015, se chauffer avec des bûches est presque 4 fois moins cher que l'électricité. Voici un système que j'utilise pour avoir mon bois gratuitement : l'échange de services. Toutefois le bois en bûches brûlé dans un poêle a un inconvénient, il faut s'en occuper plusieurs fois par jour. Pour les personnes qui souhaitent un plus grand confort d'utilisation, il existe des poêles à granulés ayant une autonomie de 2 à 3 jours, ou des chaudières à granulés entièrement automatisées, équipées de trémie pour approvisionner automatiquement le foyer pendant plusieurs mois, et qui ne nécessitent aucune intervention pendant leur fonctionnement, où trouver des granulés près de chez moi ?

Si le bois ne vous convient pas, vous pouvez vous équiper d'une pompe à chaleur air/air, air/eau, ou utilisant la géothermie, certaines ont de bons rendements, mais il faut être très prudent sur l'achat de celles-ci, car c'est un marché juteux où des marges très importantes peuvent être prises par certains vendeurs peu scrupuleux, adressez-vous à un artisan qui a pignon sur rue, qui a une bonne réputation, n'hésitez pas à vous renseigner sur ses chantiers déjà réalisés.

 

 

Les autres postes de consommation de la maison.

L'eau chaude sanitaire

Vous pouvez bien sur investir dans un chauffe-eau solaire. Mais pour limiter les frais, il existe un système pouvant récupérer jusqu'à 60% des calories contenues dans les eaux grises sortant de la douche, pour les transmettre instantanément à l'eau froide qui rentre dans le chauffe-eau ou le cumulus, voir ce système que j'ai monté chez-moi. Sans oublier l'article sur les économies d'eau chaude.

L'éclairage

Les lampes à incandescence sont à proscrire, elles sont interdites à la vente depuis la 1 janvier 2013 à cause de leur consommation excessive. Équipez-vous totalement de LED nouvelles générations, je les teste depuis plus de 7 ans et les résultats sont très satisfaisants

L'électricité photovoltaïque

Pour avoir une maison passive voir positive, faites comme moi ! J'utilise la production d'électricité photovoltaïque depuis 1995, je suis l'un des pionniers de cette technologie en France pour les installations reliées au réseau EDF, je consomme ma production et revends l’excédent, vous pouvez voir mon retour d'expérience... En 2015, un autre système moins onéreux existe pour l'auto-consommation de l'électricité photovoltaïque.

 

 

Après vos travaux

Répartition de la consommation électrique Le combat sur votre consommation ne s'arrête pas, lorsque vous devrez remplacer un appareil électro-ménager, (frigo, lave-linge, etc.) choisissez au minimum la classe énergétique A, optez quand c'est possible pour A+ ou A++, quitte à payer un peu plus cher, vous "re"gagnerez rapidement la différence par la consommation. Si vous regardez le tableau ci-contre, vous constatez que le multimédia est un gros secteur de consommation électrique, attention aux veilles cachées des appareils, branchez-les sur des multiprises équipées d'interrupteur.

 

 

Une vidéo très intéressante qui m'a beaucoup inspiré dans mes travaux énergétiques : La Bonne maison d'après Yann Arthus Bertrand et Jean Marc Jancovici.

 
Aller au haut