Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Voici un nouvel article commun aux sites BEE CURIOUS et jeveuxsauverlaplanete.fr, écrit par Christiane Désir, il est une suite logique à "La cascade de légumes "

Le sol est devenu pour moi, au fil des années de découvertes et de testing, un être qui respire, qui boit, qui mange et m’offre en retour de quoi manger. Tu dois arrêter de voir la terre comme un simple support pour tes plantes ! Observe ton sol et recrée une mini forêt. Quand tu as adopté ce point de vue, tu penses aux bébêtes vivants à l’intérieur de ce sol. Mes potes ont toujours droit au gîte et au couvert, surtout en hiver ! La période de repos au potager te laisse également le soin d’enrichir ce lieu de toutes sortes d’éléments, ne la laisse surtout pas à l’abandon, c’est un être vivant.

Jardin

Enrichie ton sol durant l'hiver et ainsi, tu lui permettras de rester aéré et structuré...

 

Pourquoi enrichir ma terre ?

Une forêt ne reçoit pas d’engrais chimiques et pourtant elle nourrit naturellement une quantité impressionnante de plantes. Dans l’optique du « laisser-faire » j’essaie au mieux de reproduire ce que j’observe dans une forêt ou une prairie. Des fleurs, des pétales, des arbres, des feuilles qui s’envolent et retombent à l’arrivée de l’automne, des semences... ça à l’air très basique dit comme cela et pourtant ! La meilleure façon de nourrir ton sol, c’est de lui rendre le plus possible la matière qu’il t’a offert. L’humus est un milieu vivant, où les bactéries, les champignons et les animaux ont la vie belle. Elles ont toutes une nécessité ! Les bactéries prélèvent l’azote de l’air, les champignons vont aider la plante à absorber plus d’eau et d’éléments nutritifs, les animaux du sol, tels que les vers de terre, les gastéropodes (escargot et limace), les araignées, les cloportes, broient, aèrent, creusent et fertilisent le sol ! Une seule cuillère à café de terre fertile renferme plus de bactéries et de champignons que la terre compte d’humains.

Jardin

Ma maison à limaces

 

Comment enrichir son sol ?

Oui, elle mange, mais pas n’importe quoi ni tout le temps la même chose, madame ! Apporte à cette charmante dame, des matières organiques. Fumier, humus. Diversifie ces repas en apportant une année un fumier, une autre année des feuilles, ensuite un engrais vert… Trop de vert, tue le vers, hé hé non je rigole, mais ça appauvrit le sol. Laisse les légumes non récoltés pourrir sur le sol, si tu as une cheminée récolte la cendre, elle est riche en potasse, utilise le purin d’ortie pour donner un coup de boost de temps à autre. Au final, retiens que, nourrir tous ces micro organismes, c’est leur construire une maison où il fera bon vivre ! Utilise des couverts végétaux et des engrais verts tels que la luzerne ou le trèfle, utilise une écorce d’arbre pour les gastéropodes.

Jardin

 

Les 3 clés pour un sol riche

Ne retourne plus jamais ta terre, range ta bêche ! Le labour est une déviation de notre agriculture, et notre agronomie n’est pas un exemple à suivre ! Imagine-toi la mer dans le ciel, farfelu... à qui le dis-tu ! Amène des amendements organiques, selle ton bidon mon garçon ! Au placard tous ces produits chimiques et même les bios ! Nous ne connaissons pas les contrecoups collatéraux des molécules chimiques. Du coup, je préfère m’en passer. Un exemple, la bouille bordelaise utilisée pour protéger les tomates préventivement, alors qu’en réalité, elle élimine tout et ne fait aucune différence entre le mildiou et tous les autres champignons, qui sont pourtant nos complices au potager ! Produit de la biomasse, tu crois que c’est la culture des végétaux qui appauvrit ton sol, mais en réalité c’est la récolte. Pour cela, tu dois restituer à ton sol une partie de ta récolte. Je partage depuis avec ma terre. Une tomate déjà ouverte, une feuille de salade trop trouée... Je ne jette rien, tout retourne sur mon sol, même les branches. Les animaux du sol vont se faire un plaisir de nettoyer tout ce joli petit monde.

 

Conclusion

Aime-la, et elle t’aimera en retour, avec de beaux légumes et des fruits superbes. Elle s’améliorera d’année en année, et t’offrira de belles récoltes, car tu auras appris à la respecter et non pas simplement à la cultiver.

 

Auteurs I Photos I Schémas I Illustrations I Plans © Christiane Désir & Frédéric Wetzel

 

Aller au haut