Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

La ligne Orchies-Ascq est fermée depuis le 28 juin 2015

Le dernier tronçon de 19 kilomètres de voie unique entre les gares d'Orchies et d'Ascq a été parcouru de nombreuses décennies par des trains TER, mais ces derniers temps, très peu de personnes utilisaient la ligne, la voiture étant plus pratique, les gens la préféraient au train, il faut dire aussi qu'il y avait peu d'entretien sur la voie, et certains tronçons en mauvais état ne pouvaient être franchis à plus de 20 km/h, ce qui provoquait fréquemment des retards, donc la SNCF décida de fermer la ligne, et tout c'est arrêté le 28 juin 2015. 
Mais depuis, le constat de la circulation routière dans le sud de Lille est alarmant : chaque jour des axes routiers saturés, une pollution atmosphérique omniprésente, des temps de trajet de plus en plus longs. Et à cela, il faut rajouter de nombreux projets de construction sur le territoire est de la Métropole Européenne de Lille et dans la Communauté de Communes de Pévèle-Carembault, ce qui générera de plus en plus de voitures, d'embouteillages et de pollution.
 

La solution alternative à la voiture existe 

Alors que le matin, aux heures de pointe, il faut actuellement plus d'une heure en voiture pour faire Orchies-Villeneuve d'Ascq, eh bien ce serait possible en 20 minutes, à 8 heures du matin, avec la remise en service de la ligne de Train Ascq-Orchies, mais prolongée jusqu'à la station Pont de bois, pour avoir une jonction directe avec le métro, et bien sûr avec des horaires adaptés, des parkings aménagés et des garages à vélos sécurisés le long du tracé de la ligne.
 

Carte ligne Orchies-Pont de Bois

Pétition Ligne Orchies-Pont de bois

Enfin le projet est adopté !

Après de nombreuses pétitions organisées par les mairies concernées et des associations, et après des travaux de réparation et modernisation de la voie, la ligne devrait reprendre du service à partir de 2022. Les maires ont commencé à travailler sur tout cela depuis 1 an, nombre d’arrêts, aménagements en bord de voie, etc...Le coût total du projet est estimé à 33 millions d’euros, on a eu un engagement ferme du conseil régional en 2017, qui a validé sa participation à hauteur de 16,8 millions d’euros, la participation de la Métropole de Lille serait de 5 millions d’euros, reste à connaître le montant, que la SNCF et les communautés de communes concernées, vont accordé à ce grand projet. Il faudra désormais parler de la ligne Orchies-Ascq-Pont-de-bois, puisque le prolongement de la voie ferrée jusqu’au pôle multimodal de Villeneuve-d’Ascq est adopté à l'unanimité. Tout le monde en a convenu : la réouverture de cette ligne, à l’arrêt depuis presque quatre ans, n’a de sens que si la voie ferrée est prolongée jusqu’à la station de métro Pont de bois, donc dans moins de 3 ans, ceux qui vivent à Nomain, Genech, Cobrieux, Cysoing, Louvil, Bachy, Bourghelles, Bouvines, Gruson, Anstaing, Chéreng, Tressin, etc... auront de bonnes raisons de laisser leur voiture au garage, ou sur les parkings aménagés près des gares, et de lui préférer le train, quand on voit à quel point les quatre axes principaux, pour rejoindre l’agglomération villeneuvoise, sont saturés aux heures de pointe : la route de Baisieux (D941), la route de Cysoing (D955), les autoroutes A27 et A23.
 
 Petite vidéo de 2 minutes résumant les explications ci-dessus.

 

Connaissez-vous l'historique de cette ancienne ligne ?

De nombreuses personnes sont persuadées que cette ligne très ancienne, à voie unique, reliait uniquement Ascq à Orchies, mais en réalité, elle était beaucoup plus longue, en effet, on voit par exemple, à certains endroits près de Roubaix, des vestiges de la voie, avec des rails rouillés posés sur leurs traverses de bois complètement pourries dans la végétation, à d'autres endroits on voit le tracé qui a été transformé en voie verte, la plupart des gares ont été démolies ou transformées en habitation depuis de nombreuses décennies.
 
Vestige de l'ancienne ligne Somain-Menin, secteur Roubaix
 
Personnellement, étant apprenti à la SNCF, à l'age de 14 ans, je connaissais l'histoire de cette ligne, et à l'âge de 16 ans, en 1968, j'ai même conduit un autorail Picasso (sous la surveillance d'un mécanicien confirmé) sur le tronçon encore existant de cette voie unique (Ascq-Orchies), cela faisait partie de notre formation à la SNCF, nos dirigeants voulaient que l'on découvre tous les métiers de l'entreprise, afin de choisir une orientation à la fin de notre apprentissage.
Donc, afin d'éclairer les jeunes générations et les personnes qui ne connaissent pas l'histoire de cette ligne qui a disparu à certains endroits, j'ai fait quelques recherches dans les archives, dont voici une synthèse :

Source Wikipédia (voir ici) et source Archéologie Ferroviaire (voir ici)

Afin de faciliter la circulation du charbon pour l'industrie textile de Roubaix-Tourcoing au 19ème siècle, la compagnie des chemins de fer du Nord créa la ligne de Somain à Halluin, c'était une ligne ferroviaire française à voie unique avec l'écartement standard du département du Nord.  Elle était longue de 57 kilomètres, et reliait la gare de Somain au réseau des chemins de fer belges à la gare de Menin en Belgique, via les gares suivantes : Fenain, Wandignies-Hamage, Marchiennes, Beuvry-les-Orchies, Orchies, Nomain-Ouvignies, Genech, Cobrieux, Cysoing, Bouvines, Gruson, Anstaing, Tressin, Ascq, Lannoy, Roubaix-Wattrelos (appelée aussi gare du pile), Tourcoing, Tourcoing-Les-Francs, Roncq, Halluin (dernière gare avant la frontière). 

La ligne de Somain à Halluin ouvrit en 1879 après la construction de la section Orchies -Tourcoing. (les sections de Somain à Orchies et Tourcoing à Halluin étaient déjà construites)
 
Fermeture des différents tronçons de la ligne
  • Le 15 mai 1939 intervient la fermeture au service voyageurs de la section Orchies-Somain, et le 01 juillet 1939  intervient la fermeture de la section Ascq-Tourcoing. Ces fermetures faisaient partie d'un programme de rationalisation visant à éliminer la concurrence entre trains omnibus et autocars privés, appelé « coordination » à l'époque.
  • La section de Tourcoing à Halluin conserva son service voyageurs jusqu'au 12 décembre 1971
  • Le 28 juin 2015 intervient la fermeture au service voyageurs de la section Orchies-Ascq

 

Ci dessous, un diaporama d'anciennes gares, dans l'ordre géographique de Somain à Menin, avec 17 photos de gares au début du 20ème siècle, 4 photos plus récentes (2005) pour les 4 points d'arrêt qui sont toujours existants, 1 photo d'une voie verte à Wandignies-Hamage, c'est à cet endroit que se trouvait le point d'arrêt et ses installations ferroviaires (voir ici), qui ont été démolis et les rails démontés.

 Diaporama des gares de l'ancienne ligne Somain - Ascq - Menin

 

Ci-dessous le tracé (en bleu foncé) de l'ancienne ligne Somain - Ascq - Menin (cliquez sur la carte pour agrandir)

Tracé de la ligne Somain-Menin

Aller au haut