Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Ce projet APC 2020 est quasiment terminé pour moi (dernière réunion en février 2019), je suis très content d'y avoir participé et d'avoir mis une toute petite pierre à l'édifice, avec toutes ces petites pierres des uns et des autres, les chercheurs et ingénieurs ont avancé à grands pas pour rendre nos futures maisons intelligentes en consommation d'énergie...  

Ce projet est soutenu et financé en partie par la région Hauts-de-France, soutenu aussi par l'association Solaire en Nord (dont je suis l'un des 10 fondateurs en 2005) et réalisé par le laboratoire L2EP à l' ENSAM (École Nationale Supérieure d'Arts et Métiers)
 

Descriptif du projet

Cette étude a pour objectif de modéliser les comportements et les technologies photovoltaïques adaptés à l'autoconsommation chez les particuliers des Hauts-de-France.
La modélisation permettra à :

  • l’association Solaire en Nord de mieux conseiller les particuliers qui aimeraient réaliser une installation photovoltaïque.
  • la Région Hauts-de-France d’avoir d'une meilleure vision des motifs pouvant décider les particuliers à installer du photovoltaïque. Ainsi, celle-ci pourra orienter sa politique de soutien aux énergies renouvelables solaires.
  • au Laboratoire d'électrotechnique et d'électronique de puissance de Lille (L2EP) de disposer d’outils de simulations précis basé sur des données réelles de consommation et de production.

Cette étude permet de déterminer quels types de « système photovoltaïque » et quels comportements "éco-responsables" associés (puissance, coûts, usages, pilotages…) permettront à ces foyers d’auto-consommer 50% de leur production sans stockage et 70% avec stockage d’énergie en 2020. Ce concept de stockage intelligent permet d'optimiser la part des énergies renouvelables produit par l'habitat.  

 

Ma participation à ce projet

Pour leurs tests, les concepteurs du projet avaient besoin d'une installation photovoltaïque assez performante, et surtout d'un utilisateur qui consomme sa production depuis plusieurs années, mais aussi d'une personne disponible qui aime les tests et les expériences. J'étais le bon candidat ! 
 

Début 2017, installation du serveur WES.V2 chez moi.

Installation du serveur

En effet, j'utilise le photovoltaïque depuis 15 ans (voir ici), je consomme mon électricité et vends mon surplus à EDF. Donc il y a 2 ans, ma maison et ma centrale photovoltaïque devenaient le lieu d'une grande expérience qui allait durer plusieurs mois, avec un serveur W.E.S V2 (Web Energie Superviseur).
3 ingénieurs de l' ENSAM à Lille (École nationale supérieure d'arts et métiers) étaient venus monter leurs appareils de mesures chez moi (Jean-Jacques Dekotchy, Thomas Roillet, Daniel Marin).. Pour les besoins de l'expérience, ils pouvaient, entre autres via le web, contrôler et régler à distance tous les paramètres de l'appareil et consulter toutes les données et graphiques recueillis par celui-ci . 
 
Pendant la première année le serveur a analysé, sur les 4 saisons, toutes mes consommations électriques, ainsi que ma production photovoltaïque.À cette époque de l'expérience, mon rôle était de noter les heures de mise en route et d'arrêt de chaque appareil électroménager, en précisant sa marque, sa consommation théorique.(ce fut un travail assez contraignant)
 

Exemple d'analyses du serveur en 2017, pour 1 journée de mes consommations et de ma production photovoltaïque (cliquez sur l'image pour l'agrandir).

Analyse par le serveur

 
Après 1 année d'analyse, ils sont passés à l'étape supérieure, le serveur installé chez moi a évolué, avec des relais qui peuvent déclencher en fonction de la production solaire, la mise en marche d'appareils électroménager tels que le lave-linge et le lave-vaisselle, d'un ballon d'eau chaude, etc.. pour ne les faire fonctionner qu'avec l'électricité photovoltaïque gratuite, le but optimiser automatiquement la consommation du solaire afin d'acheter le moins possible d'électricité à EDF. 
 

15 novembre 2018, réunion dans les laboratoires de l'École Nationale Supérieure des Arts et Métiers de Lille, pour discuter de l'avancement des travaux.

Réunion à l'ENSAM

Réunion à l'ENSAM

 
 
21 novembre 2018, présentation du projet par les ingénieurs de l'ENSAM, avec une vidéo, lors des Rev Energie Day
La 3ème révolution industrielle en Hauts-de-France à l'auditorium de Polytech Lille, situé sur le Campus universitaire de Villeneuve d'Ascq.
 

 

Qu'est-ce que le W.E.S ?


Le W.e.s. ou Web energie superviseur, est un serveur Ethernet dont le but est de centraliser toutes les informations sur les dépenses énergétiques afin de prendre en compte la consommation énergétique d'un domicile ou d'un local, et d'optimiser l'utilisation de cette énergie, il est commercialisé.

Serveur WES.V2


Il peut recevoir de nombreuses sources d'information concernant la consommation énergétique :

- Télé-information lui permettant de suivre les compteurs électriques (consommation et production),
- Compteurs à impulsion pour l'eau, le gaz (et certains compteurs électriques)
- Pinces ampèremétriques pour les sous-circuits électriques (pompe à chaleur, chauffe-eau...),
- Sondes de températures pour faire le lien entre le climat et la consommation,

De plus, ce serveur dispose de 2 relais qui lui permettent, par exemple, de piloter votre cumulus, machine à laver suivant les périodes tarifaires ou votre production solaire (autoconsommation), de mettre en route le chauffage avant que vous rentriez. Il peut aussi vous envoyer un email pour vous signaliser un problème (fuite d'eau) ou vous annoncer que demain sera une journée en tarif ROUGE ! Le serveur peut recevoir des extensions filaire, ou radio, pour augmenter le nombre de relais (en cours de préparation)

En reliant le serveur à votre réseau local (box ADSL) vous pourrez consulter vos consommations à partir de votre ordinateur ou de votre smartphone relié à Internet. Vous pourrez donc consulter le suivi et l'évolution de votre consommation énergétiques (électricité, eau, gaz, température, production photovoltaïque...) et le piloter même loin de chez vous.

Il y a de plus un serveur FTP en interne, qui permet de récupérer tout l'historique de vos mesures pour les analyser sur PC via un tableur ou un logiciel dédié.
 
Crédit photos : jeveuxsauverlaplanete.fr
Aller au haut