Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les fêtes sont terminées, tout le monde s'est retrouvé en famille devant un bon repas de réveillon, avec la cheminée feu de bois qui crépitait, le sapin qui scintillait et sous celui-ci, nos cadeaux destinés à nos êtres les plus chers, le bonheur !!!


Femmes à la rue, destinées du bitume

Mais un documentaire diffusé pendant cette période de fêtes, sur la chaîne Public Sénat, m'a rappelé que beaucoup de personnes n'avaient pas eu cette chance, car elles vivent dans la rue, dans le froid et l'insécurité.

J'ai regardé entièrement ce film ayant pour titre "Femmes à la rue, destinées du bitume ", il m'a vraiment ému et je dois dire que la réalisatrice a fait une enquête très touchante sur ces femmes qui vivent dans des conditions extrêmes et qui risquent chaque nuit d'être agressées et violées, même dans les foyers d'accueil et d'hébergement d'urgence, l'insécurité est présente et les vols courants. Après un long travail d'approche de l'équipe de tournage, ces dames ont eu confiance et ont fini par se confier à Katia Maksym devant la caméra.

On peut voir aussi des absurdités de notre système social, par exemple: ce couple âgé de la cinquantaine ayant subit la dégringolade sociale, Colette et Frédéric veulent dormir le moins souvent possible dans la rue, cet univers sans pitié où les plus faibles sont rackettés du peu qu'ils possèdent. Pour payer l'hôtel, ce couple se fait un peu d'argent (300 €/mois) en fabriquant avec talent sur le trottoir, de jolis petits avions en bois, et les passants intéressés donnent ce qu'ils veulent, une façon de ne pas faire la manche et d'offrir quelque chose en échange, et bien la CAF a retiré à ce couple 513 € sur les 725 € de RSA qu'ils perçoivent pour eux deux par mois, en invoquant que faire la manche avec leurs petits avions est un revenu ???

 

Essayer donc en couple de :

vous loger, de payer vos charges ,de manger, de vous soigner, avec 725 € de RSA par mois !!!

De nombreuses personnes avaient un travail, parfois étaient patrons et la crise est arrivée, entraînant avec elle toute ses conséquences, perte d'emploie suivie de la perte du logement, et pour finir, bien souvent les couples se déchirent...C'est le commencement de cet engrenage infernal vers le bas de l’échelle sociale, et malheureusement beaucoup d'hommes et de femmes finissent dans la rue.

 

Cette situation de sans abris peut arriver à n'importe qui !!!

Pour résumer, je trouve que contrairement à certaines grandes chaines qui tournent des reportages chocs pour faire de l'audience, ce documentaire de Katya Maksym a été effectué avec beaucoup de professionnalisme, et avec le seul but de nous faire prendre conscience de ce phénomène très grave et en pleine expansion, qui touche de nombreuses femmes...

 

Le film

Résumé du film : En France, il y avait 133 000 sans domicile fixe en 2011. Leur nombre est croissant. Le président du Secours populaire parle «d'une montée d'un raz de marée de la misère». Les femmes représentent un quart des sans abris. Et elles sont toujours plus nombreuses elles aussi, à vivre dans des conditions extrêmes qui font fi de leur vulnérabilité, de leur fragilité. Leur survie s'organise en fonction de leur identité féminine. Un documentaire réalisé par Katya Maksym et produit par story box press.

La vidéo Femmes à la rue, destinées du bitume n'est plus disponible pour le moment, je vous invite à regarder un autre reportage tout aussi émouvant sorti en 2015 :  Femmes invisibles, survivre dans la rue...

Résumé : Martine et Myriam évoquent leur réalité. Une rupture familiale, un divorce qui tourne mal, un accident de vie, chacune à son histoire. Elles tentent de se reconstruire afin de renouer avec leurs proches, retrouver leurs enfants et leur dignité. Elles expliquent à quelle pression bien spécifique elles sont soumises et pourquoi elles sont forcées de se cacher pour passer inaperçues.

 

Femmes invisibles, survivre dans la rue

 

Crédits photos Public Sénat

Aller au haut